Titre Titre

English version

Copyright (textes)
1996-2017 © Patrick Pollefeys

Suisse

À Sempach, à Roggenburg et à Breil, en Suisse, subsistent trois peintures murales de la rencontre des trois vifs et des trois morts. Partout, les vivants sont rois; à Roggenburg, même les morts portent la couronne. Ces œuvres témoignent donc d'influences germaniques. À Breil, toutefois, les morts sont armés, détail typiquement français. Notons que deux autres peintures murales sur ce thème ont été détruites, l'une en l'église Sainte-Vérène à Zurzach, l'autre en l'église Saint-Jacob à Bâle.

Entre 1300-1310
Église Saint-Martin, Sempach. Cette fresque est en mauvais état. Les personnages ont perdu presque toutes leurs couleurs et deux des trois vifs ont disparu lors de l'installation d'une fenêtre. Au moins deux vivants portaient la couronne, contrairement aux morts, simplement vêtus d'un linceul. Ces derniers, à l'attitude plutôt pacifique, semblent vouloir livrer une mise en garde à leurs vis-à-vis.