La danse des morts
du château de Javier

 

Copyright (textes)
1996-2018 © Patrick Pollefeys

Le visiteur qui pénètre dans la petite chapelle Saint-Christ du château de Javier, en Navarre, voit d'abord devant lui un crucifix. Connu sous le nom de Christ souriant. Derrière celui-ci sont peints des instruments de la Passion : le marteau, un clou, une échelle, la lance du centurion et l'éponge imbibée de vinaigre piquée au bout d'une branche. Sur les autres murs s'étale une danse des morts composée de huit squelettes gesticulants : trois sur le côté gauche, trois sur le côté droit, tous sont séparés par des colonnes peintes. Deux autres squelettes, présentant chacun une banderole, surplombent la porte d'entrée.

détail Javier : deux morts (mur du fond)

La peinture murale qui décore cette chapelle date du début du 15e siècle. Elle a été découverte et restaurée en 1971. Les squelettes de couleur ocre sont peints sur un fond noir. Ils n'accompagnent aucun vivant et ne portent ni linceul ni arme. Certains présentent toutefois des phylactères où sont inscrits des textes aujourd'hui indéchiffrables.


Références
Franco Mata, Angela. Encuentro de los tres vivos los res muertos y las Danzas de la muerte. Museo Arqueológico Nacional. 2002